Publié le 12 septembre 2013 par dans la catégorie Marché des paris en ligne
 
 

« Assainir les paris en ligne » dixit l’Europe


Afin de mieux lutter contre la fraude, les députés européens se sont accordé sur un nouveau rapport dont l’objectif est de mieux protéger les joueurs. Proposé par une eurodéputé britannique, pays leader des paris sportifs, le projet a été approuvé à une large majorité (572 voix pour, 79 voix contre).

Écarter tout risque dans les paris sportifs

Le projet reprend le plan suggéré initialement en octobre 2012 par la Commission Européenne, dont l’objectif est la régulation des jeux en ligne. Evidemment, l’ARJEL contrôle fermement le marché français, et un grand nombre de ces directives sont déjà appliquées. Par exemple, les jeux d’argent sur les compétitions de mineurs sont interdits. Un seuil de perte vise à être imposé, tout comme une interdiction de posséder plusieurs comptes. Quand on voit le décalage entre les pays européens sur les paris en ligne, difficile de s’accorder sur une loi commune…

paris en ligne europe

D’autant plus que la corruption contre laquelle ce projet souhaite lutter est un fléau difficile à éradiquer en raison du statut de paradis fiscal de certains pays. Christian Kalb, directeur de CK Consulting et ancien responsable marketing de la FDJ explique: « Un trafiquant de drogue peut espérer gagner 1 million d’euros en un an, avec tous les risques et la logistique que cela implique.Il est possible de gagner la même somme avec un seul match truqué dans un championnat de première division. Les plus grosses cotes sont celles sur le nombre de buts marqués. En donnant 30.000 euros à quatre joueurs d’une équipe mal classée pour s’assurer d’une large défaite face à un favori et en découpant la mise en plusieurs paris pour ne pas attirer l’attention des opérateurs et des régulateurs, le gain est assuré. Et le risque faible : un parieur pris à jouer sur un site illégal ne sera pas poursuivi, seul l’opérateur est exposé. »

Le texte de la Commission Européenne a ensuite été saluée par l’EPMA, organisation qui représente les opérateurs de paris en ligne dans plus de 10 pays Européens, dont le PMU en France (notre avis PMU ici). Le parlement a notamment souligné que chaque Etat est libre de définir la politique en matière de jeu, selon les valeurs de chacune.

Pour en savoir davantage sur les opérateurs autorisés par l’ARJEL (Autorité de régulation française), veuillez cliquer sur le lien suivant: sites de paris en ligne autorisés.