Home / Marché des paris en ligne / ARJEL: Perte de 40Mio d’euros pour les sites de paris sportifs (2012)

ARJEL: Perte de 40Mio d’euros pour les sites de paris sportifs (2012)

arjel site de paris sportifsL’ARJEL a publié un rapport financier sur les opérateurs de jeux en ligne pour l’année 2012, et particulièrement les sites de paris sportifs. Poker, turf et paris sportifs ont généré cette année-là une perte d’exploitation de 85 millions d’euros, contre une perte de 183 millions d’euros l’année d’avant (2011). Cette nette amélioration a été permise par une baisse significative des dépenses marketing (-59M€ par rapport à 2011) et dans un second temps par les coûts de structures (-36M€ vs. 2011).

Amélioration des résultats des sites de paris sportifs en ligne

Plusieurs conclusions peuvent être tirées de cette étude ARJEL :

  • Le Turf est un marché relativement mature, et sa perte d’exploitation continue de s’affaiblir (-21M€ en 2011, -11M€ en 2012) : Peu de croissance, des joueurs fidèles et par conséquent des dépenses marketing plus faibles ne plombent pas les comptes financiers des exploitants.
  • Les bookmakers (paris sportifs) continuent de creuser les pertes, bien qu’elles s’améliorent : De presque 75M€ en 2011, elles ont été abaissé à 40M€. La présence d’acteurs internationaux qui se disputent les parts de marché (Bwin, Unibet, BetClic…) obligent les opérateurs à casser leurs marges.
  • Le marché du poker en ligne s’assainit considérablement : c’est celui-ci qui améliorer le résultat d’exploitation global des opérateurs de 54% (+53M€ versus 2011). Une réduction significative du budget marketing et des coûts de structures y sont pour une grande partie. La stabilisation du nombre de joueur (performance quasi nulle par rapport à 2011, contre une croissance de 20% des joueurs dans les paris sportifs) oblige les opérateurs à revoir cela à la baisse.

Malgré ces chiffres assez pessimistes, l’ARJEL souligne néanmoins que certains opérateurs ont finalement réussi à obtenir un résultat positif sur 2012, phénomène qui n’est pas arrivé depuis l’ouverture du marché des jeux en ligne en 2010. Après le retrait de l’agrément de France Pari Sportif en avril 2013, la pression s’est encore accrue sur les 8 bookmakers restant. Les rumeurs sur le retrait spontané de certains opérateurs planent toujours…

Voici les sites de paris sportifs encore autorisés: BetClic, Bwin, Unibet, France Pari, Unibet, Netbet, ParionsWeb et JOA Online

About jgk

Check Also

Pourquoi les courtiers se mettent au football

Ces dernières semaines, on a vu de nombreux courtiers en ligne nouer des partenariats avec …